Retour à l'accueil
Accueil » L'Officiel du Scrabble® » Critères de sélection des mots

Critères de sélection des mots de L'Officiel du Scrabble® (ODS)

Critères généraux

 

Critères complémentaires


Abréviations, acronymes et sigles

Le règlement du Scrabble® francophone n’interdit ni les abréviations ni les acronymes (sigles prononcés comme des mots normaux), dès lors que ceux-ci sont solidement attestés dans les dictionnaires (voir plus haut) et respectent les règles de cohérence interne de l'ODS (voir plus bas). Sont donc parfaitement admis des mots comme AUTO (pour AUTOMOBILE), BLOG (pour WEBLOG) ou même OVNI (pour Objet Volant Non Identifié).

Pourquoi accepte-t-on EXO, FOB, OVNI et VS, mais pas ÉNA, FAB, KO, OK, PS, QI, RIB, ULM, ZAC, ZEP, etc. ?

Le choix des mots présents dans l'ODS obéit à des règles de cohérence interne très précises. Sont interdits les sigles se prononçant exclusivement par épellation (FAB [èfabé], K.O. [kaô], O.K. [ôkè], P.-S. [péès], QI [cui], ULM [uèlèm], etc.), ceux qui s'écrivent exclusivement en lettres capitales (MIRV, RIB, ZAC, ZEP, etc.), et ceux qui ne figurent dans la partie noms communs d'aucun dictionnaire de langue française (ÉNA, etc.).

En revanche, des abréviations et acronymes comme EXO, FOB, OVNI et VS sont admis. Il s'agit en fait d'une question de prononciation et d'orthographe. En effet, pour figurer dans l'ODS, un mot doit remplir trois conditions :

  • se prononcer comme un « mot normal » et non pas par épellation ;
  • ne pas comporter d'éléments séparés par des points, traits d'union, espaces, etc. ;
  • pouvoir s'écrire en minuscules.


Selon le Petit Larousse, VS se prononce comme VERSUS [vèrsus] et en aucun cas [véès].

Selon le Petit Robert, FOB peut se prononcer [fob], alors que FAB se prononce exclusivement [èfabé].

Enfin, à l'instar d'EXO, vous trouverez sur ce site de nombreuses autres abréviations familières respectant les critères d’admissibilité de l’ODS. Toutes ces abréviations ont peu à peu été imposées par l'usage, si bien qu'aujourd'hui, on se verrait difficilement dire que l'on va au cinématographe à vélocipède ou en métropolitain !

Conjugaisons

Toutes les formes conjuguées admises par l'ODS le sont sur la base d'attestations dans le Bescherelle et les tableaux de conjugaisons des dictionnaires courants, le conjugateur en ligne de Larousse.fr, le Dictionnaire Universel Francophone et le Wiktionnaire. Seule fait référence la position adoptée par l’ODS au terme de l’étude comparée de ces sources.

 

Éléments de locutions

Les éléments de locutions tels que BRAC, BRIC, NEC, STATU, ne sont pas acceptés, car ils sont considérés comme indissociables d'autres éléments au sein d'un mot composé ou d'une expression composée (BRIC-À-BRAC, DE BRIC ET DE BROC, NEC PLUS ULTRA, STATU QUO).

Néanmoins, un élément de locution tel que EXTENSO, EXTREMIS ou TANDIS peut être admis isolément, dès lors qu'il possède sa propre entrée dans un dictionnaire usuel, et que l'élément qui lui est associé est noté entre parenthèses, auquel cas ce dernier est alors considéré comme facultatif. Exemple : EXTENSO (IN) loc. En intégralité.


Gentilés (noms d'habitants)

  • États indépendants : gentilés attestés dans le Petit Larousse illustré et d’autres dictionnaires usuels.
  • France : chefs-lieux de départements ; chefs-lieux d'arrondissements de plus de 30 000 habitants ; villes de plus de 70 000 habitants ; départements français adoptés par les conseils généraux et leurs habitants ; villes principales de départements dont elles ne sont pas les chefs-lieux.
  • Grandes villes hors de France : selon le statut administratif, le nombre d'habitants et les attestations dans des dictionnaires de grande diffusion ; régions géographiques et historiques dont le gentilé est attesté.
  • Belgique : villes de plus de 70 000 habitants et chefs-lieux d’arrondissements de plus de 20 000 habitants (excepté les villes de banlieue et les villes flamandes dont le gentilé est peu utilisé).
  • Canada/Québec : villes principales de régions administratives.
  • Suisse : cantons et capitales de cantons.
  • Principales villes des autres pays francophones.
  • Quelques autres gentilés : attestés dans les dictionnaires usuels et les décrets officiels (il a, notamment, été tenu compte des nouvelles recommandations de la Commission de terminologie et de néologie du ministère des Affaires étrangères et européennes, qui ont fait l'objet d'un avis favorable de l'Académie française).



Mots étrangers admis au Scrabble francophone


Comme annoncé à la page 1 de son mode d'emploi, l'ODS est fondé « sur la nomenclature du Petit Larousse illustré et d'autres dictionnaires de grande diffusion ». Et s'il s'avère que l'ODS contient une part non négligeable de mots d'origine étrangère – anglaise, notamment –, c'est tout simplement parce que nos dictionnaires de référence leur accordent droit de cité.

En réalité, la langue française n'a jamais cessé de se nourrir d'emprunts à d'autres langues, notamment l'espagnol (cf. COYOTE), l'allemand (cf. DIKTAT), l'anglais (cf. LIFTING), le persan (cf. PYJAMA), le roumain (cf. TARAMA), etc. Il est normal de créer des mots nouveaux et d'en importer d'autres. La langue française n'est pas figée, mais évolue en fonction du contexte. Ces dernières années sont ainsi entrés, dans le langage usuel des Francophones, de nombreux anglicismes, issus en particulier du domaine des nouvelles technologies et du langage des jeunes.


En somme, la mise à jour du vocabulaire de l'ODS est, pour tout lecteur, l'occasion de multiples découvertes surprenantes et passionnantes, d’une ouverture aux autres cultures, à l'évolution et à la richesse de la langue française.


Noms déposés

L'ODS ne retient que les noms déposés figurant ou ayant figuré dans le Petit Larousse et d'autres dictionnaires de grande diffusion : Airbus, Aquagym, Prisunic, etc.

À ce jour, 5 marques, dont les propriétaires ont refusé l’utilisation générique, ont été retirées de l’ODS : Bagagerie, Cointreau, Onglerie, Pierrade et Zodiac.


Nouvelle orthographe

Plusieurs dizaines de mots, issus de la nouvelle orthographe, ont fait leur entrée dans les dernières éditions de l'Officiel du Scrabble (ou ODS). Mises en place en 1990 par le Conseil supérieur de la langue française, ces rectifications de l’orthographe du français ont été d'abord soumises à l'aval de l’Académie française, qui les mentionne à la fin du premier tome de son dictionnaire, puis recommandées par l'Éducation nationale en 2008.

Les dictionnaires usuels ont longtemps fait la sourde oreille vis-à-vis de ces nouvelles graphies rectifiées. Mais depuis 2009, plusieurs d’entre eux ont fait le choix de promouvoir, au rang d’entrées principales, bon nombre de nouvelles graphies rectifiées, qui coexistent désormais avec les graphies traditionnelles. Plus récemment encore, en 2012, le Petit Larousse a lui-même franchi le pas.

L’ODS ne pouvait donc pas faire l’impasse sur ces rectifications orthographiques, mais seules ont été retenues, jusqu'ici, celles qui figuraient en entrée principale et en gras dans la majorité des dictionnaires usuels.

Alors, serait-ce la fin des HARICOTS ? Certes non, car les anciennes graphies, tel CHARIOT, restent bien évidemment admises, mais il faudra désormais s’habituer à la possibilité nouvelle d’écrire autrement de nombreux mots courants : BONHOMMIE, CHARRIOT, DÉCILLER, HOTDOG, IMBÉCILITÉ, JOAILLER, NÉNUFAR, POPCORN, TEESHIRT, etc.

L'OGNON, variante du traditionnel OIGNON, est-il pour bientôt ? Tout dépendra des dictionnaires qui continueront d'accueillir de nouvelles rectifications orthographiques à mesure que l'usage les aura entérinées et érigées en normes.


Pluriels

Pourquoi accepte-t-on le pluriel d'un mot comme WEB ?

Comme annoncé en page 1 de son mode d'emploi, la liste des mots admis par notre ouvrage est fondée principalement "sur la nomenclature du Petit Larousse illustré (éditions 1981 à 2015) et d'autres dictionnaires de grande diffusion".

Or, le mot WEB n'étant noté comme étant invariable ni dans le Petit Larousse, ni dans d’autres dictionnaires de grande diffusion, il est présumé variable, au regard de nos critères, même si le pluriel WEBS est moins employé dans l’usage écrit et oral.

En outre, un web – écrit sans majuscule – désigne un système hypermédia permettant d’accéder aux ressources du réseau Internet (donc du Web ou de la Toile). Le Web, réseau des réseaux, est ainsi composé de plusieurs webs ou réseaux, dont certains réseaux parallèles cachés comme le dark web et le deep web, deux webs bien connus des hackers et des amateurs de séries télévisées comme "Les Experts : Cyber".

Notez, enfin, que des mots comme ANA, ENCAN, WAP, WU, WÜRM, YIN et YANG sont également variables, pour des raisons analogues.

Voir d'autres questions-réponses fréquentes sur l'ODS

 

FISF
© 2016. Tous droits réservés - FISF. Siège social : 1190 Forest, avenue Minerve 33, Bruxelles